Chronologie de l'exploitation

1903- : F. Kerforn, universitaire rennais, découvre des échantillons de wolfram à Montbelleux.

1903-1906 : Travaux de recherche du Puits Collet-Pintiaux au Puits Surcouf. Les  travaux de recherche occupent deux maîtres-mineurs et quatre-vingts ouvriers.

1907-1908 : Première période d'exploitation du minerai (jusqu'à 204 ouvriers). A partir du 10/10/1908, les travaux sont interrompus en raison de la baisse des cours du Wolfram. En 1908, la mine emploie 204 ouvriers dont 118 hommes au fond.

1910-1911 : Deuxième période d'exploitation, la société en nom collectif Gruzard-Clolus et Courtois sous la direction de M. BAYLE. Une moyenne de 120 ouvriers a été occupée en 1911.

1916-1918 : Troisième période d'exploitation, les travaux sont desservis par trois puits. Le personnel comprend 42 mobilisés à l’étage 97 et aux traçages, 90, prisonniers de guerre aux étages 27 et 62 , 10 prisonniers de guerre au jour.

07/04/1938 : Mutation de la concession à   Edgar BRANDT.

1942-1944 : Quatrième période d'exploitation, assurée par l’entreprise allemande Krupp avec l’appui de l’organisation Todt. Un chevalement a été édifié sur le puits Surcouf (10/09/1942). En octobre 1942, l’effectif est de 300 hommes  environ dont 30 allemands ; il va osciller autour de 550.

         1951-1958 : Cinquième période d'exploitation, les travaux furent confiés à la société des                 Mines de Puys les Vignes (1948-1950). Effectif : 140 personnes dont 84 ouvriers au fond.            En février 1957, licenciement de 47 ouvriers, 24 nouveaux débauchés en août 1957 sur un            effectif de 56.
     

          1976 : Sondages à partir de la surface pour reconnaître l'aval des granulites,

        de 1977 à 1980 : Nouvelle phase d'exploration (dénoyage et remise en état de l'ancienne 

       mine, infrastructures - bâtiment etc... nombreux sondages),

de 1980 à 1983 : Une descenderie est réalisée et dessert les niveaux 60, 95 et 130 mètres. Une laverie de capacité 40t/heures est construite. En novembre 1982 : 58 salariés ; direction-administration : 5 personnes ; personnel au fond : 30 (mineurs et conducteurs d’engins) ; au jour : 23 (laverie et divers).

2006 : La Société des Mines de Montbelleux, propriétaire, engage la procédure d’arrêt définitive des travaux miniers. Les travaux de réhabilitation des lieux vont commencer.

Fernand Kerforne

La mine en 1944. Camouflage en forme de chateau d'eau

 

1980/1983