Les menhirs de Montbelleux

L'altitude de Montbelleux.

Cette colline du Massif Armoricain culmine à 169 m.

Elle offre un admirable panorama autant au nord sur Fougères et toute sa région, qu'au sud, sur les collines du Vendelais et du Maine.

Les Menhirs de Montbelleux.

Au sud-ouest du sommet de Montbelleux s'élevaient deux menhirs en quartzite peu distants l'un de l'autre dont l’un mesurait 2 m 40 de hauteur.

Ces pierres avaient été levées avant l'âge de bronze, environ 4.000 ans avant notre ère.

 

L'un des menhirs a été brisé en 1928 pour empierrer la route de Laval toute proche.

Le second encore répertorié dans l'annuaire de Fougères en 1838 et mentionné en 1862 dans les Statistiques des monuments celtiques de la Société d'Archéologie, a lui aussi disparu d'une manière tout aussi scandaleuse. L’ignorance des hommes peut-être dévastatrice !
 

A l'age de bronze, on exploitait déjà l'étain...

Des vestiges d'une exploitation du minerai d'étain, indispensable à la fabrication du

bronze, ont été découverts au début du XXe s. par le géologue F. Kerforne.

Considéré comme le « père de la géologie bretonne », il a exploré Montbelleux pour  étudier le sous-sol et a découvert le gisement de wolfram en 1903.

Lieu de passage.

Montbelleux a toujours été un lieu de passage :

  • l'ancienne route de Rennes à Sées le traversait,
  • le chemin des pèlerins de St-Michel, allant jusqu'à St-Jacques de

Compostelle y passait,

  • tout naturellement le GR 34 a repris le même tracé.